Le blog
Qui sommes-nous ?
Retour

Ma retraite progressive

14/01/2021
QualiRetraite
Artisan
Dirigeant
Salarié

C’est quoi la retraite progressive ?

 

La retraite progressive ou pré-retraite est l’art de se retirer en douceur à partir de 60 ans. Elle va vous permettre de travailler (moins) et de percevoir une partie de votre retraite tout en continuant à cotiser pour améliorer son montant. Que vous soyez cadre, salarié, artisan, commerçant ou exploitant agricole, vous avez probablement droit à ce dispositif avantageux. Comment ça marche ? Quelles sont les conditions pour y accéder ? Comment faire sa demande ? Dans cet article, on répond à toutes vos questions sur la retraite progressive.

 

Quels critères pour prétendre à une retraite progressive ?

 

Depuis la réforme du 20 janvier 2014, l’âge minimum pour bénéficier de cette retraite « anticipée » est de 60 ans. La condition sine qua non pour en profiter est de pouvoir justifier d’au moins 150 trimestres de durée d’assurance dans l’ensemble des régimes de retraite obligatoires. Enfin, vous devrez réduire votre activité. Elle devra représenter 40 % au moins et 80 % au plus de la durée de travail de votre entreprise. Si votre société est soumise aux 35 heures par exemple, vous devrez travailler entre 14 h et 28 h par semaine.

 

Au maximum, vous pourrez supprimer 60 % de votre durée de travail si votre employeur est d’accord. La rente versée dans le cadre d’une retraite progressive correspond à la réduction du temps de travail hebdomadaire. Si vous réduisez votre temps de 50 %, vous percevrez 50 % de votre pension. Voilà une excellente opportunité de devenir un golfeur aussi talentueux que Tiger Woods ou de découvrir les plus beaux villages de France ! En plus d’un gain de temps considérable, cet aménagement présente d’autres atouts intéressants…

 

Bon à savoir : la retraite progressive est inaccessible aux assurés qui ne peuvent pas diviser leur temps de travail en heures comme les cadres dont le travail est annualisé ainsi que les dirigeants et mandataires sociaux et les VRP. 

 

Quels sont les avantages de ce dispositif ?

 

  • Suppression du malus de 10 % : ce malus est en vigueur dans le régime complémentaire ARRCO-AGIRC a été instauré pour les assurés nés à partir de 1957. En optant pour une retraite progressive, vous échapperez au malus de 10 % sur le montant de votre retraite progressive et vous pourrez continuer à cotiser. 
  • Un départ en douceur : votre employeur pourra vous proposer de contribuer au titre de la retraite sur la base d’un temps plein. De ce fait, votre salaire net sera moins important, mais au moment de liquider vitre retraite définitive, vous ne ressentirez pas le passage à temps partiel de votre fin de carrière. En outre, vous aurez le temps d’adapter votre rythme de vie sans avoir à passer du tout au rien trop brusquement. 
  • Une conservation des trimestres d’assurance : vous pourrez continuer à en acquérir pendant toute la durée de votre activité professionnelle. Cela améliorera sa surcote et vous permettra de partir au taux plein au plus tôt.

 

Bon à savoir : ce dispositif est particulièrement intéressant pour les employés qui occupent déjà une fonction à temps partiel, car elle constitue un complément de revenu. Pour eux, il ne sera pas nécessaire de demander à leur employeur une modification de leur contrat de travail, contrairement aux salariés à temps complet. 

 

Quelles démarches pour profiter d’une retraite progressive ?

 

Pour avoir accès à ce « sas » entre vie active et inactive, le professionnel doit fournir une demande de retraite correctement remplie ainsi qu’une attestation sur l’honneur prouvant qu’il n’occupe pas d’autre poste que celui qui lui permet de jouir de ce dispositif. En fonction de la nature de votre emploi, vous devrez contacter différents organismes. Les salariés peuvent demander le formulaire à leur caisse d’assurance retraite et de santé au travail ou le télécharger sur le site de l'assurance retraite. Les salariés agricoles feront leur demande auprès du MSA (Mutualité Sociale Agricole). Si vous ne savez plus où vous en êtes sur le plan retraite et que vous avez besoin de conseils, commencez par faire une analyse gratuite de votre relevé de carrière sur notre site ou contactez-nous pour obtenir un plan retraite personnalisé et stratégique. 

 

Note a bene : tous les deux ans, les employés doivent justifier de leur situation en déclarant leur temps de travail auprès de leur caisse retraite. 

À lire aussi
Ma retraite progressive
Retraite et cession d'entreprise
Ou trouver des informations sur votre future retraite ?
Auto entrepreneur : Attention à votre retraite !
Comment récupérer et lire son relevé de carrière
Mes enfants et ma retraite
Comprendre la retraite progressive
Départ en retraite et carrières longues quelles sont les règles du jeu ?
Les différents rachats de trimestres possibles à la sécurité sociale des indépendants (SSI)
Les trimestres validés, cotisés, assimilés, équivalents.
Le cumul emploi retraite
Retour
Contact landing
Formulaire de rappel

Information message

Demander à être rappelé
Vous souhaitez être contacté :
Formulaire de question
Nous écrire